Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Sahara Espoir (أمل ااصحراء)
  • : Notre association a pour but d'aider les populations démunies, à améliorer leurs conditions de vie par le développement économique pour une prise en charge de l'individu par son travail, la santé, l'éducation et le social.
  • Contact

Compteur de Visites

 Il y a    personne(s) sur ce blog

Traducteur

royaumeuni   drapeau-italie   spain   images  drapeau-Tunisie

12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 12:53

 

Si la pauvreté  a reculé sensiblement en Tunisie depuis quelques années, il n'en reste pas moins qu'elle existe encore et qu'elle est plus accentuée dans les régions du Sud et rurales qui ne vivent essentiellement que grâce au tourisme qu'au Nord qui vit grâce à d'autres secteurs plus variés d'activité.

 

Le niveau de pauvreté dans les différentes régions du pays est généralement calculé sur la base de l' indice de Gini (1). La carte ci-dessous prend en compte des variables socio-économiques (répartition et évolution des dépenses,  chômage, accès aux services de base,  ménage ne pouvant pas acquérir un panier de biens alimentaires pour fournir l'énergie nutritionnelle nécessaire , ménage ne pouvant pas acquérir un ensemble de biens non alimentaires).

 

repartition pauvreté tunisie


nCette carte montre que les régions au Nord-Ouest et Nord-Est  et Centre-est du pays sont moins touchées par la pauvreté que celles du Centre-Ouest et Sud-est et Sud-ouest du pays . Cette bande de pauvreté est de manière générale caractérisée par une prédominance rurale ,  un déficit d'infrastructures et d'équipements de production et de communication, une plus faible concentration de services de santé, et d'agriculture.

 

L'apport d'investissements étrangers ajoutés aux investissements intérieurs publics ont permis le développement d'une classe moyenne composée de fonctionnaires, d'entrepreneurs et de salariés des secteurs d'activité modernisés. Grâce  aux secteurs modernes et organisés , les familles en milieu urbain bénéficient d'emplois et de rémunérations plus stables.

 

Cependant , en milieu urbain, certains problèmes restent réels. En particulier, certaines zones sont surpeuplées et mal desservies par les infrastructures (transport, écoles, centres de santé, services municipaux, etc.). Ces problèmes urbains sont accentués en particulier par l’exode rural et l’expansion rapide des centres urbains. Les personnes sans revenus viennent gonfler l'effectif de la population urbaine défavorisée.

 

En milieu rural, il reste une pauvreté aigüe. Une inégalité existe entre les propriétaires des exploitations agricoles et les travailleurs ou aides familiaux sans revenus fixes. Le niveau d'instruction du chef de famille , son statut social , son milieu de résidence , la taille des familles peuvent expliquer ces inégalités économiques et de développement humain. Ces familles n'ont pas bénéficié des mesures mises en place pour diminuer le taux de pauvreté.  Certaines politiques adoptées ont été inappropriées , peu créatrices d'emploi , surtout dans le milieu rural : le taux de chômage a très peu baissé dans ces zones (15 % chômage relevé dans ces zones). Des chefs de famille ne gagnent que 1 à 2 dinars par jour (0.40 à 0.90 euros/jour).

 

De ce point de vue, la Tunisie est divisée :

 

==> au Nord et le long de ses côtes  en régions ouvertes vers l'occident , profitant d'une infrastructure développée , justifiant une amélioration des conditions de vie pour la population urbaine

 

==> Au Sud et dans les milieux ruraux défavorisés où les revenus ont faiblement changé. Ce qui caractérise la pauvreté dans ces régions est l'évolution des inégalités entre les pauvres.

 

En conclusion :

 

Il existe de fortes disparités au sein même des zones rurales, entre les régions mieux dotées en ressources naturelles et les régions écologiquement fragiles, comme les zones montagneuses et désertiques . La gravité et l’incidence de la pauvreté, de même que les niveaux de vie, varient aussi sensiblement selon la région, avec un fort contraste entre le nord et les régions côtières plus riches et les zones du sud et du centre, principales poches de pauvreté du pays.


La pauvreté, en zone rurale, touche les familles sans terres , les travailleurs journaliers, les analphabètes, les petits exploitants de l’agriculture , les femmes et les jeunes qui manquent d'autonomie économique .


L’isolement des zones rurales, l'insuffisance d’opportunités qui s’offrent aux plus défavorisés de varier leurs revenus et l’absence de terres cultivables sont autant de facteurs qui contribuent à la pauvreté des populations rurales en Tunisie.

 

____________________

(1)Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus dans une société donnée, développée par le statisticien italien Corrado Gini.

n 

Partager cet article
Repost0

commentaires